Chargement en cours

Toutes nos fiches conseils

Ne manquez aucune de nos fiches conseils :

Il n'y a pas de fiche conseils pour le moment.

Dermocosmétique
0

En hiver la peau est malmenée et nécessite une protection accrue. Au-delà des soins habituels, elle doit être soutenue en profondeur par l’alimentation. Parmi les éléments nutritifs indispensables, les oméga-3 tiennent une place particulière.
 
Les oméga-3 qu'est-ce que c'est ? 
Les oméga-3 sont des acides gras dits essentiels* entrant dans la composition des membranes cellulaires. Au niveau de la peau, ils sont impliqués dans la fabrication du collagène. Ils renforcent la barrière cutanée et assurent l’hydratation nécessaire. Par leurs propriétés anti inflammatoires, ils protègent du stress oxydatif et limitent le vieillissement de cette structure complexe. Ils interviennent aussi dans le processus de cicatrisation.
 
Où trouver les Oméga-3 ?  
L’alimentation est la source indispensable d’apport en omegas-3. Ils sont présents en grande quantité dans certaines plantes : graines de lin, chia, chanvre, huiles d’olive et de colza, les noix, et à moindre niveau les légumes verts à feuilles (salade, chou). Les poissons gras (saumon, maquereau, hareng, anchois, sardine et thon) en contiennent également.
 
Les oméga-3 sont en vogue. Au-delà de leurs propriétés connues sur le cœur ou le cerveau, ils sont impliqués dans la protection de la peau, et montrent tout leur intérêt en période hivernale. Ces substances majeures sont facilement accessibles dans les aliments naturels ou enrichis, ou bien les compléments alimentaires. Chez Giropharm votre pharmacien et son équipe vous informent et vous conseillent : avec les oméga-3, agissez de l’intérieur!                           
                                                                      
* ne pouvant être synthétisés par l’organisme humain, ils doivent être apportés par les aliments

Prévention et Dépistage
0

Avec la venue de l’automne, les organismes vivent une transition : changement d’heure, moindre luminosité, retour du froid ; défenses immunitaires et moral sont mises à rude épreuve ! Comment conserver forme et bonne humeur tant appréciées des vacances ?
En automne un seul mot d’ordre : vitalité pour tous ! 
 
Une alimentation variée et équilibrée constitue la première arme pour se protéger. Une activité physique quotidienne est également recommandée, malgré la grisaille et le froid qui peuvent nous décourager !
 
Au-delà de ces conseils d’hygiène, une cure vitaminée peut permettre de mieux anticiper les rigueurs à venir : éliminer les toxines de l’été, renforcer les défenses naturellesmaintenir la tonicité estivale, prévenir la fatigue et le stress. A base de vitamine C, antioxydant, magnésium, autres minéraux et oligo-éléments, de nombreux compléments alimentaires sont disponibles.
 
 Les aléas de tonus peuvent également toucher les enfants : rhumes à répétitions, fatigue, etc. eux non plus ne sont pas épargnés par tous ces changements. Les compléments alimentaires  adaptés à leur âge peuvent apporter un coup de pouce supplémentaire pour lutter contre les aléas de l’automne.
 
Quant aux collégiens et étudiants, certains compléments alimentaires spécifiques pour la concentration et la mémoire, sont à leur disposition.
 
A chaque âge, l’automne est une période de transition qui met notre corps à rude épreuve.
A chaque situation, correspond une solution adaptée. Les équipes Giropharm sont là pour vous orienter.

Prévention et Dépistage
0

Le mercure grimpe et votre bébé n'a pas encore 1 an. Comme il est très sensible et vulnérable à la chaleur, il va falloir prendre toutes les mesures nécessaires pour qu'elle ne l'affecte pas.

Dans la maison, la température idéale doit se situer autour de 20-22°C. Mais lorsqu'on habite un endroit où la température est amenée à dépasser les 35°C en période chaude, cela devient difficile. Découvrez les différents moyens pour que bébé ne souffre pas trop de cette chaleur.
Quelles précautions prendre pour protéger bébé de la chaleur ?
Même si l'enfant est tout petit, il peut ressentir la chaleur de la même manière que ses parents. Les régions du corps où elle le touche le plus sont la tête, les aisselles, le cou, le dos, les parties couvertes par la couche et les plis des jambes.
Les bons gestes contre la chaleur :
Habillez votre enfant avec des vêtements légers et de couleur claire : choisissez bien les matières, le coton, par exemple, laisse respirer la peau. Les jours où il fait vraiment très chaud, ne gardez que la couche et c'est tout.
Hydratez bébé régulièrement : proposez à votre bébé un biberon d'eau minérale au moins toutes les demi-heures, il boira à son rythme.
Veillez à ce que l'environnement de l'enfant reste frais et que l'air circule(ouvrez les fenêtres et fermez les volets). A choisir entre l'air conditionné et le ventilateur, préférez le second - à partir du moment où le flot d'air n'est pas dirigé vers lui.
Ne laissez jamais votre enfant enfermé dans une voiture, même pour un court instant. Quand vous prenez la voiture avec lui, dès que possible, garez-vous à l'ombre. Pensez à aérer l'habitacle quelques minutes avant de le réinstaller dans la voiture. Les landaus sont aussi un piège car ils renferment (et conservent) beaucoup de chaleur.
Donnez au bébé plusieurs bains dans la journée, mais un seul avec du savon, puis nettoyez-le bien à l'eau tiède (certes l'eau froide rafraîchit, mais ensuite le bébé a tendance à transpirer encore plus).
Pour rafraîchir bébé, n'hésitez pas à utiliser un brumisateur d'eau thermale sur l'ensemble du corps ou le tamponner doucement un linge frais et humide.
Si vous devez sortir, baladez-vous à l'ombre et évitez les heures les plus chaudes de la journée (entre 12 et 16 heures).

Comment protéger bébé du soleil ?
Si le soleil est essentiel pour stimuler la synthèse de la vitamine D, il faut néanmoins s'en protéger à tout âge car les UVs peuvent être nocif.
Le saviez-vous ? Avant l'âge d'un an, les bébés n'ont pas du tout de défenses face au soleil. Leur système mélanocytaire encore immature, laissent passer quantité d'UVA et UVB qui agressent les couches basales de l'épiderme. Pour bien les protéger, il faut : 
Ne pas les exposer directement au soleil : bébé doit rester au maximum à l'ombre. En grandissant, les enfants doivent éviter toute exposition directe entre 12 et 16 heures, là où les rayons ultraviolets sont les plus agressifs et nocifs.
Même si bébé est à l'ombre, appliquez-lui une crème solaire spécifique pour bébé avec un indice de protection élevé (SPF 50+). La meilleure protection étant le port de vêtements. 
Veillez aussi à ce que bébé porte systématiquement un petit chapeau dès qu'il sort.
Les lunettes de soleil sont aussi indispensables pour bien se protéger du soleil.

Chaleur : les risques de déshydratation :


Redoutée par les parents, la déshydratation se produit d'autant plus facilement que l'enfant souffre de problèmes gastro-intestinaux . Avec la chaleur, les aliments se détériorent plus facilement. Une fois ingérés, ils provoquent diarrhées et vomissements, ce qui fait que l'enfant perd de l'eau et des minéraux. 
Chez le nourrisson, la déshydratation peut être très rapide. Il est indispensable de consulter son médecin si votre nourrisson :
Est anormalement apathique et dort beaucoup 
Est difficile à réveiller et gémit 
A un comportement inhabituel 
Est pâle et a les yeux cernés 
Respire rapidement 
Continue de vomir malgré l'ingestion de solutions de réhydratation orales 
A une perte de poids de plus de 5 %.
Si l'enfant souffre de diarrhée, donnez-lui une solution de réhydratation orale (SRO) vendue en pharmacie.
A noter : surtout pas de glace ou de soda, non seulement cela ne rétablit pas le besoin en minéraux, mais c'est très sucré (ce qui aggravera la diarrhée).
La chaleur peut irriter la peau de bébé :
Un climat chaud peut favoriser le développement d'éruptions cutanées, qui vont gratter et irriter l'enfant. De plus, s'il y a engorgement des canaux de drainage de la sueur, l'enfant peut souffrir d'éruptions cutanées et de rougeurs qui le grattent beaucoup.
Si les zones touchées entrent en contact avec des bactéries, elles peuvent s'infecter et déclencher une affection (contagieuse) appelée impétigo. Le traitement de cette affection doit être impérativement établi par le pédiatre.
Pour protéger la peau de bébé de la chaleur :
Les bains (toujours plusieurs par jour en n'utilisant le savon qu'une seule fois). 
Des compresses d'eau soulageront un peu les démangeaisons.
Crèmes et huiles sont déconseillées. Si le cas est grave, les médecins recommanderont l'usage d'anti-inflammatoires.
En ces temps de plage et de piscine, la peau si délicate de votre bébé doit être encore mieux traitée qu'à l'habitude avant les premiers bains. 
Chaleur : attention à la fraîcheur des aliments de bébé
L'attention portée à la conservation des aliments doit être encore plus élevée lorsque le mercure s'affole et plus particulièrement en ce qui concerne le lait, propice à l'apparition de bactéries.
Évitez les graisses, les fritures et les produits industriels, car ils peuvent agresser l'estomac. Préférez-leur des aliments frais et abusez au contraire de fruit, légumes verts, jus de fruit naturels et de l'eau : ils sont rafraîchissants mais fournissent en outre des vitamines, des sels minéraux et beaucoup d'autres éléments susceptibles de protéger le bébé d'éventuelles maladies.
Servez à l'enfant des repas légers à base de fruits, de légumes et de viandes bien cuites. Pas de friture ni de charcuteries, de plats salés ou épicés ; pas de soupes non plus, ni de  fromages gras ou de beurre.
Évitez de donner à votre enfant de la nourriture vendue par des marchands ambulants : elle peut être restée longtemps sans réfrigération, ou exposée à la chaleur (ce qui détériore l'aliment).
Comme dit ci-dessus, bien l'hydrater est primordial. Offrez-lui de l'eau plusieurs fois dans la journée ; si vous n'êtes pas chez vous, optez toujours pour une eau minérale.

Fiches Conseils mises en avant
Catégories
Archives
Rejoignez-nous
Gestion des Cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites. Vous pouvez à tout moment modifier votre choix depuis notre page dédiée.
En savoir plus & personnaliser mes choix
Oups ...
Erreur